Quartiers solidaires

Dans un Quartier Solidaire, les besoins sont plus rapidement détectés et les habitants qui ont besoin d’aide ou de soins trouvent plus facilement le chemin vers des volontaires du quartier ou des professionnels de la santé et de l’aide sociale. À l’heure de la désinstitutionalisation des soins et du vieillissement de la population, les Quartiers Solidaires en matière d’aide et de soins sont à la fois un atout et une nécessité.

Le Fonds Dr. Daniël De Coninck reconnaît la force des quartiers pour les soins de proximité et le soutien aux personnes vulnérables : des quartiers où des services accessibles de soins et de soutien sont au plus près des gens, qui les insèrent dans la communauté locale et qui se fondent sur les talents et les forces des habitants. Mais le Fonds est conscient qu’un tel Quartier Solidaire en matière d’aide et de soins ne se développe pas tout seul. C’est pourquoi il soutient des pratiques prometteuses, nouvelles et existantes, de solidarité au sein d’un quartier.

Les projets soutenus :

  • améliorent la qualité de vie à domicile de personnes vulnérables;
  • fédèrent les capacités de tous les acteurs qui y participent;
  • prennent un engagement à long terme;
  • veillent à pérenniser financièrement le projet, même après le soutien du Fonds;
  • respectent l’échelle et la dynamique du quartier et renforcent sa cohésion.

Qualité de vie
Les quartiers soutenus font état d’une amélioration de la qualité de vie. Les habitants se sentent utiles, ils ont l’impression d’avoir prise sur leur propre vie et ils se sentent impliqués dans la communauté locale. Au lieu d’être des demandeurs d’aide passifs, ils deviennent des participants actifs, intégrés dans des services de soutien et de soins accessibles et abordables et suggérant aussi des idées pour rendre le quartier plus chaleureux.

La force du quartier
Aucun Quartier Solidaire en matière d’aide et de soins n’est pareil à l’autre. La forme prise par la solidarité de quartier dépend en effet du contexte local. Qui habite dans le quartier ? Quel est l’aspect de celui-ci ? Quels sont les besoins de ses habitants ? Un Quartier Solidaire en matière d’aide et de soins part de la force du quartier et de ses habitants. Il est particulièrement attentif à ceux qui risquent d’être exclus, car eux aussi ont des talents qui leur permettent d’apporter leur contribution et ainsi de s’insérer.

Réseaux
Un Quartier Solidaire en matière d’aide et de soins n’est jamais l’œuvre d’une seule organisation. C’est un rassemblement des forces et des potentialités de tous les acteurs du quartier : voisins, associations, administrations locales et professionnels de la première ligne. Il est centré sur des partenariats interdisciplinaires, des réseaux et des alliances. Dans ces réseaux, les professionnels ont un autre rôle que les professionnels classiques : de ‘fournisseurs’ d’aide et de soins, ils deviennent des ‘consolidateurs’ qui facilitent et coachent les ressources bénévoles du quartier.

Solidarité chaude et froide
Le lien social et la rencontre sont des ingrédients essentiels d’un Quartier Solidaire en matière d’aide et de soins. Cette ‘solidarité chaude’ permet d’identifier les besoins de soins et de soutien, de rompre l’isolement et de renforcer la cohésion dans le quartier tandis que des volontaires peuvent mobiliser leurs talents pour venir en aide à des voisins. Mais un Quartier solidaire ne s’arrête pas là. La rencontre a un effet domino : les liens entre les habitants et les organisations du quartier ainsi qu’entre des organisations orientent les habitants vers les professionnels de première ligne de la santé et de l’aide sociale – ce qu’on appelle la ‘solidarité froide’, qui est tout aussi indispensable.